IAL - INSTITUT ARCHEOLOGIQUE DU LUXEMBOURG - MUSEE ARCHEOLOGIQUE - MUSEE GASPAR - BIBLIOTHEQUE


  ● Informations pratiques
  ● L'exposition temporaire en cours
  ● La collection permanente

 

Institut Archéologique
du Luxembourg asbl
Rue des Martyrs 13-16
B-6700 ARLON
Musée Archéologique :
Tél. +32 (0)63 212 849
Musée Gaspar:
Tél. +32 (0)63 600 654
Bibliothèque :
Tél. +32 (0)63 221 236
 

Archeologique

_____________________________________________________________________

Home > Archeologique > Accueil

Les origines du musée
Après l'indépendance de la Belgique, les pouvoirs publics avaient pris conscience de la nécessité de protéger le patrimoine. Dans cet objectif, ils poussèrent la création de sociétés archéologiques au sein de chaque province belge. La Société Archéologique du Luxembourg fut installée à Arlon avec pour mission la conservation des monuments historiques et des œuvres d'art de la province de Luxembourg.
Des démarches furent rapidement entreprises auprès de tous les notables de la province et permirent de rassembler des collections reflétant l'ensemble du patrimoine provincial. Une politique d'acquisition et les dons assurèrent ainsi l'enrichissement des collections.

Le musée scolaire
En 1874, le gouverneur de la province de Luxembourg émit l'idée d'organiser à Arlon un musée provincial "scolaire" qui servirait de modèle aux écoles primaires du Luxembourg. Une section serait consacrée à l'archéologie, réunissant les collections amassées par la Société Archéologique. On fit alors ajouter une annexe à l'école des garçons à la rue de Diekirch pour installer le musée. Les travaux s'achevèrent en 1886 et il fut inauguré et ouvert au public le 8 novembre.

Une maison bourgeoise du 19e siècle transformée en Musée Archéologique
Les collections s'accroissant et les visites se multipliant, le musée scolaire s'est rapidement révélé trop étroit. Au début des années 1920, le bourgmestre de la Ville d'Arlon promit de mettre à la disposition de la Société, récemment rebaptisée Institut Archéologique du Luxembourg, un bâtiment qui serait intégralement affecté à ses collections. Le choix se porta sur la maison Garnier, demeure bourgeoise d'un banquier construite au milieu du 19e siècle. D'importants travaux furent exécutés pour adapter les lieux à leur nouvelle affectation. Le bâtiment fut cédé à la Province de Luxembourg en 1957 et à la fin des années 1960 et au début des années 1970, la Province alloua un important budget à la rénovation du musée. Les travaux de modernisation entrepris depuis une dizaine années ont pour objectif d'optimiser les conditions de conservation et d'exposition des collections et d'accueil des publics.
Depuis 2011, le musée est reconnu comme musée de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Au sein de sa collection gallo-romaine figurent 4 pièces classées comme trésors.